les discrets, suite…

sculpture

M’offrant en apéro dinatoire aux moustiques du coin, je suis partie tester l’installation de mes discrets, ça marche plutôt pas mal. Peut-être que des mousses, ou du lichen entreprenant, iront s’y installer.

Un des endroits que je leur avais attribué a plu aussi à un promoteur immobilier, qui l’a saccagé sans même me demander mon avis. Faudra aller voir ailleurs…

Grès engobé, émaillé, enfumé.

 

Voisins vigilants

sculpture

Voilà un petit aperçu des voisins vigilants, frais montés sur leurs socles pour l’expo. Coincés dans des portes ne donnant sur rien, ils Surveillent. On ne sait jamais.

Je tiens à ajouter ici que mes vrais voisins sont parfaitement détendus et me laissent dans une paix royale.

 

Grès enfumé.

les cloches

sculpture

Voilà, en train d’aboutir, un projet qui m’occupe depuis longtemps : l’idée d’installer des petits personnages dans des cloches.

Un an plus tard (2, même, en fait…) et après pas mal de mécanique d’imprécision, c’est presque, presque fini : les personnages sont un peu fêlés, les sons des cloches aussi, tout ça oscille et dodeline dans de jolis sourires édentés.

Grès, raku, enfumage. Patine à la cire dorée.

les discrets

sculpture

En cours de fabrication, des petits personnages tout calmes, rêvassant nez en l’air ou méditant sur leurs orteils. Après cuisson, ils iront se perdre en forêt, au pied d’un arbre ou sur une branche, dans des endroits discrets où ils ne devraient être dérangés que par des bestioles en maraude. J’irai peut être leur rendre visite de temps en temps.

Vanité

sculpture

Un projet déjà un peu ancien, mais que j’aime bien (en fait, j’aime bien dès qu’il y a un squelette ; j’ai raté ma vocation de gardienne de galerie paléontologique) : un crâne mâchoires grandes ouvertes, et deux belles canines, le tout suspendu dans les airs.

Calcaire ; dents en papier, fils de fer et de cuivre.

ronds de sorcière

sculpture

Je voulais évoquer les « ronds de sorcière », ces cercles de champignons pas forcément recommandables qui poussent en une nuit. Ici, les champignons sont en albâtre. Cueillis, ils proposent sous la mains d’agréables formes humaines : petits seins, petits nombrils, petites protubérances indécises ; des rondes sorcières, quoi.

Albâtre poli, terreau.